26 septembre 2012

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire


Sa vie avait été passionnante,

mais rien ne dure éternellement,

sauf peut-être la bêtise humaine.

- Page 500 de ce livre -


 

Lundi 2 mai 2005: dans une petite ville de Suède, les pensionnaires d'une maison de retraite s'apprêtent à célébrer le centième anniversaire d'Allan Karlsson. Soeur Alice, la directrice, a invité tout le gratin local pour l’évènement, y compris le maire et les représentants de la presse. Mais voilà, la vedette du jour a décidé de se faire la belle, quelques minutes avant le début des festivités. Ainsi, en dépit de son grand age, Allan Karlsson saute par-dessus la fenêtre de sa chambre et prend ses jambes à son cou. C'est le début d'une aventure rocambolesque, pleine de rencontres et de surprises... mais surtout de problèmes. Après avoir volé une valise contenant 50 millions de couronnes à un membre du gang Never Again, notre centenaire et ses compagnons de route seront bientôt accusés d'un triple assassinat. Il en faut plus, néanmoins, pour intimider Allan Karlsson, dont la vie entière fût une dangereuse mascarade. Né en 1905, notre héros apprend très vite à manier les explosifs, une qualification très recherchée en cette période de chamboulements et qui va le conduire aux quatre coins du monde. C'est ainsi qu'après un séjour dans un asile, on retrouve notre artificier Suédois aux cotés des soldats républicains en Espagne, puis dans le camp de Franco, avant qu'il ne traverse l'Atlantique pour se atterrir au sein d'un cercle d'imminents physiciens à Fort Alamo puis de rencontrer le président Harry Truman. Ayant acquis de précieuses connaissances sur la fabrication de la bombe atomique, Allan Karlsson voyage encore en Chine, en URSS, en Iran et en Corée du Nord où il rencontre Mao, Staline, Beria et Kim Jong.

 h701603-360-360--le-vieux-qui-ne-voulait-pas-feter-son-anniversaire

 

Ce livre est un pur moment de bonheur.

On y croise des personnages tous aussi allumés les uns que les autres mais très attachants : un frère caché d'Albert Einstein qui serait complètement stupide, un vendeur de hot-dog qui aurait étudié pendant trois décennies sans jamais décrocher aucun diplôme, une belle rousse jurant comme un charretier et refusant de se déplacer sans son chien et son éléphant, etc.


J'ai beaucoup ri même si certains passages plutôt historiques m'ont ennuyée mais avaient cependant leur importance.


Je vous le conseille vraiment.

 

118571402659020408_TxsRLLnu_c

Posté par JoyEuzinha à 13:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 août 2012

Le mec de la tombe d'à côté

Réparer des bulles de savon éclatées

et faire sourire des poupées de chiffon

ça peut prendre du temps.

- Le mec de la tombe d'à côté -

- Katarina Mazetti -


9782742771905

 

Voilà un roman léger, tonique et drôle, qui ne prend pas la tête.

Désirée a 35 ans, elle est bibliothécaire en section jeunesse, et elle se rend chaque jour sur la tombe de son mari Örjan.

Lui a sensiblement le même âge, il s’appelle Benny, il élève des vaches, et vient chaque jour sur la tombe de ses parents.

Lui, c’est le mec de la tombe d’à côté. Ils sont aussi différents que possible! Elle aime les lignes simples et épurées, la culture et l’opéra et, lui, il ne jure que par la ferme, il est un peu souillon, et la tombe de ses parents est un mausolée digne d’un pépiniériste tant elle est ornée.

Tout les oppose, mais voilà, quand Benny est proche de Désirée, elle a comme des papillons dans le ventre. Ces deux-là vont-ils pouvoir s’aimer? Je vous laisse le découvrir!

J'ai beaucoup aimé cette lecture, on croirait presque suivre l'émission "L'amour est dans le pré" sur papier. C'est un véritable choc des cultures entre ces deux personnages, ils ne sont jamais d'accord sur des sujets aussi variés que la politique, la nourriture ou encore le choix d'un film. Pourtant, pour éviter les disputes, ils optent très souvent pour l'humour, relativisant ainsi les fossés qui les séparent et parfois, les disputes sont inévitables! Comment pourrait-il en être autrement d'ailleurs puisqu'aucun des deux n'est prêt à faire le moindre sacrifice? La communication est bien souvent impossible mais l'humour est toujours présent.

On sourit souvent, même s’il est vrai que les clichés intello/paysan sont plutôt attendus, "L'amour est dans le pré" toujours... L'auteur a choisi de donner la parole à chacun des deux par alternance des chapitres et j'ai beaucoup apprécié cela. On s'en rend d'autant plus compte que le choix de la narration à la première personne est très judicieux. Les chapitres alternent le point de vue de l'un et de l'autre sur les mêmes événements et on assiste impuissant à cette incompréhension grandissante qui tient à peu de choses parfois.

Avec ce roman on s’amuse, c’est vif, léger, on rit et puis on passe dans l'émotion. J’ai particulièrement aimé la fin, courageuse, pas si simple, pas complètement tranchée non plus, sans être complètement ouverte non plus.

C'est certain que j'invistirai dans la suite: "Le caveau de famille".

 

 

 

Ce roman a été adapté en pièce de théâtre, un petit extrait ici même si celui-ci me laisse perplexe...

 

118571402659020408_TxsRLLnu_c

 

Posté par JoyEuzinha à 07:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 août 2012

Les enfants de la paranoïa

Les rues sont pleines d'obsédés, de schizophrènes et de paranoïaques qui promènent leurs tics et leurs idées fixes comme d'autres promènent leur chien.

- Philippe Bouvard -


QUATRIÈME DE COUVERTURE

 
Règle n°1 : On ne tue pas les innocents.
Règle n°2 : On ne tue pas les ennemis de moins de 18 ans.
Depuis des siècles, une guerre clandestine, ignorée du commun des mortels, oppose deux anciens clans qui se déchirent au nom du Bien et du Mal. Des deux côtés, des assassions endocrinés et entraînés dès leur plus tendre enfance à haïr et détruire le camp adverse. Joseph, vingt ans, est l'un de ces tueurs d'élite. Plongé dans la brutalité depuis sa naissance, il ne connait qu'une réalité : tuer ou être tué.
 
 
Malgré quelques longueurs en début de roman ce livre a le mérite de nous boulverser! En effet, en le lisant vous allez passer par diverses émotions, vous immerger totalement dans l'histoire, être vraiment ébranlé, peut-être même devenir paranoïaque!
Joseph, le héros du roman, n'est pas un garçon comme les autres. Il est l'acteur d'une guerre totalement inconnue du commun des mortel. Sa mission est de tuer! Mais il y a des règles indispensables qu'il doit suivre à la lettre, sans jamais s'interroger et avec le souci du travail bien fait!
Mais un jour, il y aura un avant et un après...
Une rencontre va déterminer ce changement. Il n'est pas préparé à cette rencontre fortuuite contre laquelle il ne pourra rien!
Je ne vous en dis pas plus si ce n'est que ce roman vous tient en haleine jusqu'à la dernière page et le plaisir de lire ne s'essoufle pas. Ce livre est un vrai paradoxe d'émotion d'une part avec la violence qui fait rage autour du personnage principal et d'autre part avec les sentiments plus sincères et déconcertants que vit Joseph.
Je me suis retrouvée à la fin du livre à espérer une suite à ce thriller parce que ça ne peut pas finir comme ça! Non!

118571402659020408_TxsRLLnu_c

Posté par JoyEuzinha à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 août 2012

Les dieux voyagent toujours incognito

La vie est fabuleuse,

elle nous fournit à chaque instant des occasions de grandir.

- Les dieux voyagent toujours incognito -

- Laurent Gounelle -


Imaginez : un homme vous sauve la vie, en échange de votre engagement de faire tout ce qu’il vous demandera. Cela, pour votre bien. Le dos au mur, vous acceptez et vous vous retrouvez embarqué dans une incroyable situation où tout semble vous échapper. Vous n’êtes plus le maître de votre existence, et pourtant, à bien des égards, elle est plus excitante qu’auparavant! Toutefois, peu à peu, le doute s’installe en vous : quelles sont les intentions réelles de cet homme? Qui est-il vraiment? Qui sont les personnages énigmatiques de son entourage? Les découvertes que vous faites n’ont rien pour vous rassurer.

Cette histoire, qui évolue dans une atmosphère envoûtante à Paris ouvre la voie à la plus belle des réflexions sur nous-mêmes : qu’est-ce qui peut nous permettre de dépasser nos peurs et nos conditionnements pour sortir du chemin tout tracé d’une destinée qui ne nous apporte pas pleinement satisfaction?


La grande force de Laurent Gounelle, sa particularité toute personnelle en tant qu’écrivain par rapport aux autres est de nous proposer un ouvrage racontant une histoire captivante ayant pour écho certaines problématiques concernant la psychologie et le développement personnel tout en restant sur un fond universel. À travers  le personnage d'Alan Greenmor, chaque situation abordée concerne, à une étape de sa vie, le lecteur lambda. Ce livre est surprenant de pages en pages puisque au fil des pages c'est une histoire relativement simple à comprendre mais intrigante. Laurent Gounelle décrit des raisonnements psychologiques qui coulent de source lorsqu’on les lit, ils sont même plus qu’évidents et pourtant, tout cela nous laisse un sentiment de stupeur.

Coincé, bloqué, le réflexe dans ces cas-là est de lire l’un des livres de Laurent Gounelle. Dieu voyage toujours incognito pourrait s’adresser à ceux qui veulent changer de vie, changer de boulot, qui se sentent à l’étroit dans une vie dictée par les codes de l’entreprise qui "nous mange tout cru" sans que nous puissions réfléchir et agir sans être bouffé par la culpabilité. Ennemi numéro un à bannir. Laurent Gounelle parle beaucoup de notre conditionnement et démontre de manière bien évidemment romancée comment sortir du chemin tout tracé de notre vie lorsque celle-ci ne nous apporte pas pleinement satisfaction.

Ce livre est envoûtant tout simplement parce qu’il condense les plaisirs de simples de la vie. Dieu voyage toujours incognito est un roman de développement personnel qui nous divertit tout en saupoudrant l’histoire d’ingrédients qui pourraient être ceux du bonheur. Un excellent livre sur la vie et la liberté. Ce deuxième livre de Laurent Gounelle est une totale réussite, un livre de développement personnel à la sauce intrigue romancière. Duo gagnant pour moi!

 

118571402659020408_TxsRLLnu_c

 

Posté par JoyEuzinha à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 août 2012

Rosa candida

"les hommes passent leur vie à la recherche d'eux mêmes. On ne parvient jamais à un conclusion définitive en ce domaine."

- Rosa Candida -

- Audur Ava Olafsdottir - 


 

 

Rosa Candida est le nom d'une variété de rose sans épines à 8 pétales dont Arnljotur emporte des boutures avec lui lorsqu'il quitte son île pour le continent. Il prend la décision de s'éloigner d'un père de presque 80 ans et d'un frère jumeau autiste. Sa mission : s'occuper d'une roseraie à l'abandon dans un monastère que tous ses manuels d'horticulture décrivent comme la plus célèbre du monde.

Pour son père, électricien à la retraite, jardiner n'est pas un métier. Seule sa mère l'aurait compris si elle n'était pas morte dans un accident de voiture car elle et lui partagaient la même passion. Elle réussissait à faire pousser des arbres dans la roche et développait des roses dans une serre devenue son royaume.

C'est dans cette serre qu'a été conçu Flora sol, "l'enfant accident" de Arnljotur et Anna qui ne sont même pas un couple, seulement une aventure d'une nuit, seulement des parents.

Durant son voyage il vivra des situations problématiques et rencontrera des personnes si peu "banales". Une fois arrivé à destination dans un village sur un rocher, il découvre le monastère et ce jardin auquel il doit redonner vie au sommet. Là, il rencontre un moine cinéphile qui l'accueille et le guide.

Loin des siens, Arnljotur met tout son coeur pour faire revivre ce jardin et ne se doute pas que sa vie va prendre un tour inattendu.

 

Ce roman est touchant, empreint de délicatesse. On s'attache vite à ce jeune homme de 22 ans affecté par la mort de sa mère brandissant à tout bout de champ la photo de sa fille sans bien réaliser ce qu'être père signifie. Les évènements vont l'obliger à mûrir très vite...

C'est l'histoire de personnes qui recherchent un nouvel équilibre après la disparition d'un être cher et la naissance d'une vie.

On pourrait classifier ce roman dans les récits initiatiques...


Un seul bémol, la fin qui tombe comme "paf le chien"... A moins qu'une suite soit prévue par l'écrivaine... Ce roman se trouve être néanmoins une très belle histoire à lire.

118571402659020408_TxsRLLnu_c

Posté par JoyEuzinha à 13:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 juillet 2012

7 jours pour une éternité

Il a le charme du diable, elle a la force des anges.

Pour mettre un terme à leur éternelle rivalité, Dieu et Lucifer se sont lancé un ultime défi…

Ils envoient en mission leurs deux meilleurs agents… Lucas et Zofia auront sept jours sur terre pour faire triompher leur camp décidant qui du Bien ou du Mal gouvernera les hommes…

En organisant ce pari absurde, Dieu et Lucifer avaient tout prévu sauf une chose… Que l'ange et le démon se rencontreraient…

 

J'ai beaucoup aimé ce livre avec lequel je découvre Levy. Un passage poussant à la réflexion a retenu toute mon attention:

"À la fameuse question de savoir pourquoi Dieu n'a pas éradiqué la faim dans le monde, anéanti toutes les maladies, interdit que quiconque attente à la dignité d'un enfant, réconcilié toutes les religions et « soufflé une immense moisson de tolérance sur la terre », à cette question piège posée à tout croyant, Jules, un clochard fréquenté par les deux êtres spirituels, répond par exemple : « Tu le sais aussi bien que moi, tout cela ne dépend pas de Sa volonté mais de celle des hommes à qui Il a confié la Terre. Il n'existe pas de Bien immense que l'on puisse se représenter, Zofia, tout simplement parce que, au contraire du mal, le bien est invisible. Il ne se calcule ni ne se raconte sans perdre de son élégance […]. L'apogée du mal que tout le monde redoute n'est rien d'autre que la fin du monde, mais ce même chacun semble ignorer que l'apogée du bien a déjà eu lieu… le jour de la Création. »"

Je me suis laissée guider par la folle aventure de Lucas et Zofia, une histoire assez mystique, très émouvante, teintée d'un peu de fantastique.  J’ai refermé ce livre avec tristesse et joie, tristesse de l’avoir finit et joie de la fin. Au final j'ai donc passé un très bon moment de lecture.

 

Un mot de l'auteur sur son roman:

 

 

 

118571402659020408_TxsRLLnu_c

Posté par JoyEuzinha à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 juillet 2012

Que serais-je sans toi?

Mets tes peurs entre parenthèses et prends le risque d'être heureux.

- Guillaume Musso - Que serais-je sans toi? -


Voici une autre de mes lectures de ces dernières semaines. Oui, encore un Musso. N'en déplaise à ses détracteurs, j'apprécie ses romans.

Gabrielle a deux hommes ans sa vie. L'un des son père, l'autre est son premier amour. L'un est un grand flic, l'autre est un célèbre voleur. Ils ont disparus depuis longtemps, laissant un vide immense dans son coeur. Le même jour, à la même heure, ils surgissent pour bouleverser sa vie. Ils se connaissent, ils se détestent, ils se sont lancés un défi mortel. Gabrielle refuse de choisir entre les deux, elle voudrait les préserver, les rapprocher, les aimer ensemble. Mais il y a des duels dont l'issue inéluctable est la mort. Sauf si ...

J'adore l'idée de départ, l'histoire émouveante et ce dernier voyage inimaginable. C'est vrai après tout... Pourquoi pas...

Tous les ingrédients sont de nouveaux là: amour, suspense, belle écriture, personnages attachants, quelques notes d'humour. C'est vraiment un bon livre.

Une petite vidéo:

 

118571402659020408_TxsRLLnu_c

 

 

Posté par JoyEuzinha à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 juillet 2012

Parce que je t'aime

Nous devons nous y habituer :

aux plus importantes croisées des chemins de notre vie,

il n'y a pas de signalisation.

- Guillaume Musso, parce que je t'aime -


J'ai beaucoup lu ces dernieres semaines. Dans mon lit, dans les transports en commun, quelques pages ici, quelques pages par là...

Je me suis d'abord plongée dans "Parce que je t'aime" de Guillaume Musso et j'ai beaucoup apprécié.

Mark et Nicole s'aiment, ils ont une petite fille prénommée Layla et ils ne pourraient pas être plus heureux. Mais tout va changer lorsque leur fille disparait mystérieusement dans un centre commercial. Cinq ans plus tard, jour pour jour Layla réaparait exactement à l'endroit où l'on pensait l'avoir vu pour la dernière fois. Que s'est-il passé pendant tout ce temps et quelles conséquences cela va-t'il engendrer pour Mark et Nicole ?

Voilà pour l'histoire principale, mais parallèlement à cela, 3 autres protagonistes entrent en ligne de compte : Connor, le meilleur ami de Mark, Evie, une ado paumée et Alyson, une riche héritière. La question que l'on peut maintenant se poser est la suivante : qu'ont-ils en commun et comment leurs destins sont -ils liés ? C'est ce que vous découvrirez tout au long de ce roman !

 

L'histoire est belle et une fois commencé le livre, je n'ai pas pu en sortir. L'intrigue m'a tenu en haleine, j'ai aimé les personnages qui se reconstruisent petit à petit, qui réapprennent à se connaître, qui effacent leurs blessures. J'ai aussi apprécié la fin. Je ne m'attendais pas du tout à ça, je m'attendais à autre chose. C'est un excellent livre. Je vous le conseille si vous ne l'avez pas encore lu, mettez-le sur votre liste pour cet été.

 

Une petite vidéo de l'auteur dans laquelle il dit une phrase que j'aime beaucoup: "La souffrance va-t-elle nous broyer ou va-t-elle nous rendre plus fort?"

Posté par JoyEuzinha à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 avril 2012

Ne cherche pas à savoir - Erik Wietzel

Nous restons prisonniers de la mémoire,

et cela rend notre vie misérable,

même si nous avons tout pour être heureux.

- Aleph - Paulo Coelho -


Je vous présente aujourd'hui un livre que j'ai dévoré en une nuit.

Commencer "Ne cherche pas à savoir", c'est s'assurer d'une nuit blanche!

Un bref résumé:

Et si un inconnu détenait les secrets de votre famille ?

Anne, jeune journaliste française, renverse en scooter un inconnu dans les rues du vieux Naples. L'homme se réveille amnésique et n'a ni papiers ni téléphone. Bouleversée, Anne recueille cet étranger chez elle avant de comprendre qu'il n'a pas croisé sa route par hasard. Mais, est-il venu à Naples pour la tuer ou pour la sauver ?
Une rencontre brutale, une femme traquée qui cherche à résoudre la plus mystérieuse des énigmes: celle qui nous lie à nos parents...

 

Au quatrième de couverture l'histoire n'a pas l'air trop mal, intriguante, une histoire à vous tenir en haleine.

Anne Garance, une jeune femme qui vit à Naples depuis quelques années, rencontre un jeune américain en le renversant avec son scotter. Il ressort de cet accident amnésique et sans aucun papier mais apparemment leur route ne s'est pas croisée par hasard. Anne décide de l'accueillir chez elle et se retrouve en même temps traquée. Un tas de choses énigmatiques lui arrive. Serait-elle la proie d'une traque?

Un très bon thriller psychologique!

En ce moment je lis de bons livres, dans tous les genres d'écritures et celui-ci en fait aussi partie. Il se lit très facilement et rapidement. Erik Wietzel, que je découvre, est doté d'une plume vraiment légère et l'histoire est racontée telle qu'on se croirait à Naples. L'intrigue est très bien menée, le suspens est là tout le long avec une belle accélération progressive qui fait que vous ne lachez plus Anne Garance. Je n'avais jamais lu de livre de l'auteur et apparement ce livre est pour lui une première en matière de thriller. Une belle réusite!

J'ai découvert avec ce livre le concept de My Major Compagny Books dont fait partie ce livre. J'avais entendu parler du concept pour la musique et je trouve vraiment sympa que cette opportunité existe aussi pour se faire publier.

Poussant mes recherches sur le net, j'ai trouvé ce lien qui lie l'artiste écrivain à l'artiste musical autour du titre de ce roman. Encore une belle idée et une coopération qui est aussi à mes yeux une réussite!

Voici donc la musique du livre.


NicoM - Ne cherche pas à savoir

J'adore!

Et ici une interview des deux artistes.


Erik et NicoM créent la chanson "Ne Cherche Pas à Savoir"


Bonne lecture et bonne écoute, merveilleuses découvertes à vous!

118571402659020408_TxsRLLnu_c

Posté par JoyEuzinha à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 avril 2012

Aleph - Paulo Coelho

Il faut parfois aller loin pour comprendre ce qui est proche.

Aleph - Paulo Coelho -


Je viens de terminer Aleph. Encore un livre mis sur mon chemin au moment où je devais le lire, un livre gentiment prêté par ma soeur que j'ai dévoré en trois soirées.

Aleph c'est tout un voyage introspectif.

Je ne pourrais mieux vous résumer ce livre qu'en vous disant que l'ensemble du livre est à vivre comme un guide, une démarche, une quête vers la paix intérieure. Un manuel du savoir vivre et bien vivre en accord avec son moi profond.

C'est aussi un livre où l'on parle de la réincarnation et du fait que ce n'est pas ce que on a fait dans notre vie passée qui va influer sur le présent. C'est ce que nous faisons dans le présent qui rachètera le passé et logiquement modifiera notre avenir.


Je vous poste un lien vers une vidéo qui, je trouve, résume fidèlement le contenu de ce voyage. Je vous invite aussi à la visionner au ralenti car les détails des images sont révélatrices de moments clés du livre. L'ensemble visuel et auditif est concordant, bref, j'aime autant le regarder que d'avoir lu.


Un autre passage que j'ai bien aimé: "Nous sommes tous en voyage sur cette terre. Nous avons les mêmes questions, la même fatigue, les mêmes peurs, le même égoïsme et la même générosité".

Bonne lecture et bonne découverte de vous-même.

118571402659020408_TxsRLLnu_c

Posté par JoyEuzinha à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :