15 août 2012

Les enfants de la paranoïa

Les rues sont pleines d'obsédés, de schizophrènes et de paranoïaques qui promènent leurs tics et leurs idées fixes comme d'autres promènent leur chien.

- Philippe Bouvard -


QUATRIÈME DE COUVERTURE

 
Règle n°1 : On ne tue pas les innocents.
Règle n°2 : On ne tue pas les ennemis de moins de 18 ans.
Depuis des siècles, une guerre clandestine, ignorée du commun des mortels, oppose deux anciens clans qui se déchirent au nom du Bien et du Mal. Des deux côtés, des assassions endocrinés et entraînés dès leur plus tendre enfance à haïr et détruire le camp adverse. Joseph, vingt ans, est l'un de ces tueurs d'élite. Plongé dans la brutalité depuis sa naissance, il ne connait qu'une réalité : tuer ou être tué.
 
 
Malgré quelques longueurs en début de roman ce livre a le mérite de nous boulverser! En effet, en le lisant vous allez passer par diverses émotions, vous immerger totalement dans l'histoire, être vraiment ébranlé, peut-être même devenir paranoïaque!
Joseph, le héros du roman, n'est pas un garçon comme les autres. Il est l'acteur d'une guerre totalement inconnue du commun des mortel. Sa mission est de tuer! Mais il y a des règles indispensables qu'il doit suivre à la lettre, sans jamais s'interroger et avec le souci du travail bien fait!
Mais un jour, il y aura un avant et un après...
Une rencontre va déterminer ce changement. Il n'est pas préparé à cette rencontre fortuuite contre laquelle il ne pourra rien!
Je ne vous en dis pas plus si ce n'est que ce roman vous tient en haleine jusqu'à la dernière page et le plaisir de lire ne s'essoufle pas. Ce livre est un vrai paradoxe d'émotion d'une part avec la violence qui fait rage autour du personnage principal et d'autre part avec les sentiments plus sincères et déconcertants que vit Joseph.
Je me suis retrouvée à la fin du livre à espérer une suite à ce thriller parce que ça ne peut pas finir comme ça! Non!

118571402659020408_TxsRLLnu_c

Posté par JoyEuzinha à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 août 2012

Les dieux voyagent toujours incognito

La vie est fabuleuse,

elle nous fournit à chaque instant des occasions de grandir.

- Les dieux voyagent toujours incognito -

- Laurent Gounelle -


Imaginez : un homme vous sauve la vie, en échange de votre engagement de faire tout ce qu’il vous demandera. Cela, pour votre bien. Le dos au mur, vous acceptez et vous vous retrouvez embarqué dans une incroyable situation où tout semble vous échapper. Vous n’êtes plus le maître de votre existence, et pourtant, à bien des égards, elle est plus excitante qu’auparavant! Toutefois, peu à peu, le doute s’installe en vous : quelles sont les intentions réelles de cet homme? Qui est-il vraiment? Qui sont les personnages énigmatiques de son entourage? Les découvertes que vous faites n’ont rien pour vous rassurer.

Cette histoire, qui évolue dans une atmosphère envoûtante à Paris ouvre la voie à la plus belle des réflexions sur nous-mêmes : qu’est-ce qui peut nous permettre de dépasser nos peurs et nos conditionnements pour sortir du chemin tout tracé d’une destinée qui ne nous apporte pas pleinement satisfaction?


La grande force de Laurent Gounelle, sa particularité toute personnelle en tant qu’écrivain par rapport aux autres est de nous proposer un ouvrage racontant une histoire captivante ayant pour écho certaines problématiques concernant la psychologie et le développement personnel tout en restant sur un fond universel. À travers  le personnage d'Alan Greenmor, chaque situation abordée concerne, à une étape de sa vie, le lecteur lambda. Ce livre est surprenant de pages en pages puisque au fil des pages c'est une histoire relativement simple à comprendre mais intrigante. Laurent Gounelle décrit des raisonnements psychologiques qui coulent de source lorsqu’on les lit, ils sont même plus qu’évidents et pourtant, tout cela nous laisse un sentiment de stupeur.

Coincé, bloqué, le réflexe dans ces cas-là est de lire l’un des livres de Laurent Gounelle. Dieu voyage toujours incognito pourrait s’adresser à ceux qui veulent changer de vie, changer de boulot, qui se sentent à l’étroit dans une vie dictée par les codes de l’entreprise qui "nous mange tout cru" sans que nous puissions réfléchir et agir sans être bouffé par la culpabilité. Ennemi numéro un à bannir. Laurent Gounelle parle beaucoup de notre conditionnement et démontre de manière bien évidemment romancée comment sortir du chemin tout tracé de notre vie lorsque celle-ci ne nous apporte pas pleinement satisfaction.

Ce livre est envoûtant tout simplement parce qu’il condense les plaisirs de simples de la vie. Dieu voyage toujours incognito est un roman de développement personnel qui nous divertit tout en saupoudrant l’histoire d’ingrédients qui pourraient être ceux du bonheur. Un excellent livre sur la vie et la liberté. Ce deuxième livre de Laurent Gounelle est une totale réussite, un livre de développement personnel à la sauce intrigue romancière. Duo gagnant pour moi!

 

118571402659020408_TxsRLLnu_c

 

Posté par JoyEuzinha à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 août 2012

Rosa candida

"les hommes passent leur vie à la recherche d'eux mêmes. On ne parvient jamais à un conclusion définitive en ce domaine."

- Rosa Candida -

- Audur Ava Olafsdottir - 


 

 

Rosa Candida est le nom d'une variété de rose sans épines à 8 pétales dont Arnljotur emporte des boutures avec lui lorsqu'il quitte son île pour le continent. Il prend la décision de s'éloigner d'un père de presque 80 ans et d'un frère jumeau autiste. Sa mission : s'occuper d'une roseraie à l'abandon dans un monastère que tous ses manuels d'horticulture décrivent comme la plus célèbre du monde.

Pour son père, électricien à la retraite, jardiner n'est pas un métier. Seule sa mère l'aurait compris si elle n'était pas morte dans un accident de voiture car elle et lui partagaient la même passion. Elle réussissait à faire pousser des arbres dans la roche et développait des roses dans une serre devenue son royaume.

C'est dans cette serre qu'a été conçu Flora sol, "l'enfant accident" de Arnljotur et Anna qui ne sont même pas un couple, seulement une aventure d'une nuit, seulement des parents.

Durant son voyage il vivra des situations problématiques et rencontrera des personnes si peu "banales". Une fois arrivé à destination dans un village sur un rocher, il découvre le monastère et ce jardin auquel il doit redonner vie au sommet. Là, il rencontre un moine cinéphile qui l'accueille et le guide.

Loin des siens, Arnljotur met tout son coeur pour faire revivre ce jardin et ne se doute pas que sa vie va prendre un tour inattendu.

 

Ce roman est touchant, empreint de délicatesse. On s'attache vite à ce jeune homme de 22 ans affecté par la mort de sa mère brandissant à tout bout de champ la photo de sa fille sans bien réaliser ce qu'être père signifie. Les évènements vont l'obliger à mûrir très vite...

C'est l'histoire de personnes qui recherchent un nouvel équilibre après la disparition d'un être cher et la naissance d'une vie.

On pourrait classifier ce roman dans les récits initiatiques...


Un seul bémol, la fin qui tombe comme "paf le chien"... A moins qu'une suite soit prévue par l'écrivaine... Ce roman se trouve être néanmoins une très belle histoire à lire.

118571402659020408_TxsRLLnu_c

Posté par JoyEuzinha à 13:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 août 2012

Summer flies encore

La question n'est pas "Qu'est-ce que je peux avoir?"

mais

"Qu'est-ce que je peux donner dans la vie?"

-Robert Baden Powell-


 

Ce modèle de châle est magnifique et j'ai beaucoup de plaisir à le tricoter. Tant et tellement que voici le deuxième exemplaire réalisé pour une de mes princesses trop pressée de le porter que pour pouvoir le bloquer!

035


Un fil 100% coton rose dragée (Catania de Schachenmayr nomotta lot 0158 et colori 54744), tricoté avec des aiguilles circulaires n°5.


Un troisième exemplaire est déjà prêt à tomber de mes aiguilles car j'ai deux princesses. Celle-ci a choisi le même fil mais dans un ton rouge groseille.

A bientôt.

 

 

Posté par JoyEuzinha à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 juillet 2012

Fresques

Si toute vie va inéluctablement vers la fin,

il faut, tant qu'elle se déroule,

la peindre d'amour et d'espoir.


De fin mars à quasiment fin mai, j'ai passé plus de 200 heures à repeindre la garderie de l'école afin de la rendre plus accueillante pour les enfants.

Voici le résultat de toutes ces heures de travail.

Le hall d'entrée relooké.

247

249

250

251

253

254

255

256

257

259

260

La garderie relookée.

218

220

223

224

225

226

228

230

231

232

 

239

240

242

243

245

234

237

238

Quelques heures de pur bonheur à peindre pour les enfants et leur école.

118571402659020408_TxsRLLnu_c

Posté par JoyEuzinha à 22:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 juillet 2012

Décorations pour une table printannière

Les plus belles fêtes sont celles qui ont lieu à l'intérieur de nous.

- Frédéric Beigbeder - L'amour dure trois ans -


 

Voici quelques bricolages réalisés avec les enfants de l'école pour décorer les tables du souper annuel organisé lors de la fancy fair au début du printemps.

Des idées toutes simples avec du matériel de récupération pour un joli effet sur les tables.

De quoi vous inspirer...

075

Une amanite:

Pour la base, prenez un rouleau de papier wc, tranchez-le en 3 et peignez en blanc. Pour le chapeau, prenez une boule en styropore, tranchez-la en 2, peignez en rouge et collez des cercles blancs découpés ainsi que vos "confettis" de perforatrice pour les plus petits.

 

077

Une fleur coupelle:

Prenez un joli papier rigide et découpez une fleur, collez au centre de celle-ci deux moules à muffins en papier et remplissez de ce que vous voulez.

 

079

Le lapin:

Un rouleau de papier wc peint en blanc, deux yeux, quelques rubans pour les moustaches.

078

Un lapin "carte" de table:

Simplissime, imprimez, découpez, collez!

Image ici: http://cdn2-blog.hwtm.com/wp-content/uploads/2011/04/vintageeasterbrunch_6.jpg

 

080

098

La jonquille:

Prenez un papier jaune dans lequel vous allez tracer deux fleurs à trois pétales assez pointus, découpez puis superposez-les. Découpez un petit morceau de papier orangé et roulez-le sur lui-même pour créer le coeur de la fleur. Créez la tige avec une branche et les feuilles dans du papier crépon.

082

Le poussin:

Prenez une boîte à oeufs et découpez en deux compartiments à oeuf. Peignez ces compartiments en jaune, collez-les en les superposant, collez aussi deux yeux. Dans du papier orange, découpez le bec et les pattes, sans oublier un petit bout de rouge pour la langue et un peu de jaune pour les ailettes.

 

090

Une fleur géante:

Dans une boîte à oeufs (ici rose d'origine) avec des séparateurs d'oeufs plus haut que le compartiment lui-même, créer une fleur en découpant ce séparateur en pétales et insérez-y du papier crépon pour le coeur.

 

093

Une carotte:

Prenez du papier journal et façonnez la forme d'une carotte que vous recouvrirez de papier crépon orange. N'oubliez pas de créer les flanes avec du papier crépon vert.

 

087

088

L'arc-en-ciel dans les nuages:

Chipez les perles à repasser de vos enfants et formez un arc-en-ciel. Récupérez les coquilles d'oeufs de vos préparations pâtissières. Sous celles-ci créez deux socles avec du papier à motif. Collez l'ensemble au pistolet à colle et garnissez les coupelles d'oeufs de laine à carder blanche ou de ouatine pour créer les nuages.

Et voilà! Il n'y a plus qu'à dresser une table avec quelques branches de lierre ainsi que d'oeufs durs ou de chocolat.

Bon amusement avec vos enfants.

118571402659020408_TxsRLLnu_c

 

Posté par JoyEuzinha à 09:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 juillet 2012

7 jours pour une éternité

Il a le charme du diable, elle a la force des anges.

Pour mettre un terme à leur éternelle rivalité, Dieu et Lucifer se sont lancé un ultime défi…

Ils envoient en mission leurs deux meilleurs agents… Lucas et Zofia auront sept jours sur terre pour faire triompher leur camp décidant qui du Bien ou du Mal gouvernera les hommes…

En organisant ce pari absurde, Dieu et Lucifer avaient tout prévu sauf une chose… Que l'ange et le démon se rencontreraient…

 

J'ai beaucoup aimé ce livre avec lequel je découvre Levy. Un passage poussant à la réflexion a retenu toute mon attention:

"À la fameuse question de savoir pourquoi Dieu n'a pas éradiqué la faim dans le monde, anéanti toutes les maladies, interdit que quiconque attente à la dignité d'un enfant, réconcilié toutes les religions et « soufflé une immense moisson de tolérance sur la terre », à cette question piège posée à tout croyant, Jules, un clochard fréquenté par les deux êtres spirituels, répond par exemple : « Tu le sais aussi bien que moi, tout cela ne dépend pas de Sa volonté mais de celle des hommes à qui Il a confié la Terre. Il n'existe pas de Bien immense que l'on puisse se représenter, Zofia, tout simplement parce que, au contraire du mal, le bien est invisible. Il ne se calcule ni ne se raconte sans perdre de son élégance […]. L'apogée du mal que tout le monde redoute n'est rien d'autre que la fin du monde, mais ce même chacun semble ignorer que l'apogée du bien a déjà eu lieu… le jour de la Création. »"

Je me suis laissée guider par la folle aventure de Lucas et Zofia, une histoire assez mystique, très émouvante, teintée d'un peu de fantastique.  J’ai refermé ce livre avec tristesse et joie, tristesse de l’avoir finit et joie de la fin. Au final j'ai donc passé un très bon moment de lecture.

 

Un mot de l'auteur sur son roman:

 

 

 

118571402659020408_TxsRLLnu_c

Posté par JoyEuzinha à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 juillet 2012

Que serais-je sans toi?

Mets tes peurs entre parenthèses et prends le risque d'être heureux.

- Guillaume Musso - Que serais-je sans toi? -


Voici une autre de mes lectures de ces dernières semaines. Oui, encore un Musso. N'en déplaise à ses détracteurs, j'apprécie ses romans.

Gabrielle a deux hommes ans sa vie. L'un des son père, l'autre est son premier amour. L'un est un grand flic, l'autre est un célèbre voleur. Ils ont disparus depuis longtemps, laissant un vide immense dans son coeur. Le même jour, à la même heure, ils surgissent pour bouleverser sa vie. Ils se connaissent, ils se détestent, ils se sont lancés un défi mortel. Gabrielle refuse de choisir entre les deux, elle voudrait les préserver, les rapprocher, les aimer ensemble. Mais il y a des duels dont l'issue inéluctable est la mort. Sauf si ...

J'adore l'idée de départ, l'histoire émouveante et ce dernier voyage inimaginable. C'est vrai après tout... Pourquoi pas...

Tous les ingrédients sont de nouveaux là: amour, suspense, belle écriture, personnages attachants, quelques notes d'humour. C'est vraiment un bon livre.

Une petite vidéo:

 

118571402659020408_TxsRLLnu_c

 

 

Posté par JoyEuzinha à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 juillet 2012

Parce que je t'aime

Nous devons nous y habituer :

aux plus importantes croisées des chemins de notre vie,

il n'y a pas de signalisation.

- Guillaume Musso, parce que je t'aime -


J'ai beaucoup lu ces dernieres semaines. Dans mon lit, dans les transports en commun, quelques pages ici, quelques pages par là...

Je me suis d'abord plongée dans "Parce que je t'aime" de Guillaume Musso et j'ai beaucoup apprécié.

Mark et Nicole s'aiment, ils ont une petite fille prénommée Layla et ils ne pourraient pas être plus heureux. Mais tout va changer lorsque leur fille disparait mystérieusement dans un centre commercial. Cinq ans plus tard, jour pour jour Layla réaparait exactement à l'endroit où l'on pensait l'avoir vu pour la dernière fois. Que s'est-il passé pendant tout ce temps et quelles conséquences cela va-t'il engendrer pour Mark et Nicole ?

Voilà pour l'histoire principale, mais parallèlement à cela, 3 autres protagonistes entrent en ligne de compte : Connor, le meilleur ami de Mark, Evie, une ado paumée et Alyson, une riche héritière. La question que l'on peut maintenant se poser est la suivante : qu'ont-ils en commun et comment leurs destins sont -ils liés ? C'est ce que vous découvrirez tout au long de ce roman !

 

L'histoire est belle et une fois commencé le livre, je n'ai pas pu en sortir. L'intrigue m'a tenu en haleine, j'ai aimé les personnages qui se reconstruisent petit à petit, qui réapprennent à se connaître, qui effacent leurs blessures. J'ai aussi apprécié la fin. Je ne m'attendais pas du tout à ça, je m'attendais à autre chose. C'est un excellent livre. Je vous le conseille si vous ne l'avez pas encore lu, mettez-le sur votre liste pour cet été.

 

Une petite vidéo de l'auteur dans laquelle il dit une phrase que j'aime beaucoup: "La souffrance va-t-elle nous broyer ou va-t-elle nous rendre plus fort?"

Posté par JoyEuzinha à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 juillet 2012

Summer flies

Le bonheur est comme un papillon:

il vole sans jamais regarder en arrière.

- Robert Lalonde -


Hello!


J'ai vu fleurir sur les blogs une flopée de Summer flies et j'ai éprouvé l'envie de me lancer moi aussi dans cette aventure.

 

002

004

005

Le mien n'est pas conforme au modèle originel, j'y ai rajouté des sections afin d'avoir une belle ampleur.

Il est tricoté avec des aiguilles circulaires 3,5 de 80cm (je vous conseille une longueur d'un mètre car pour le dernier rang, c'est tout juste!) avec un coton Limone couleur parme de Schoeller+Stahl coloris 124 lot 111.


Vous pouvez voir d'autres Summer flies ici: http://yesweshawl.canalblog.com/

Les explications gratuites en anglais et en français sont ici: http://www.ravelry.com/patterns/library/summer-flies


Bon tricot.

118571402659020408_TxsRLLnu_c

Posté par JoyEuzinha à 11:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :