27 juillet 2011

Carte pour la fête des mères

Une maman c'est celle qui gronde mais qui pardonne tout.

- Jean Gastaldi -


 

Une carte réalisée en mai pour mon amie Katarzyna qui voulait une carte spéciale, quelque chose d'unique pour la fête des mamans.

042

 

053

 

Cela faisait des mois que je n'avais plus créé de carte!

Mais on ne perd véritablement jamais la main apparement.

A bientôt.

Joy2

Posté par JoyEuzinha à 10:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

26 juillet 2011

Oriah Mountain Dreamer (an Indian Elder)

Je ne m'intresse pas à la façon dont tu gagnes ta vie,

Je veux savoir à quoi tu aspires,

Et si tu oses rêver de réaliser le désir ardent de ton coeur.

 

Je ne m'intéresse pas à ton âge.

Je veux savoir si, pour la quête de l'amour et de tes rêves,

Pour l'aventure de te sentir vivre,

Tu prendras le risque d'être considéré comme fou.

 

Je ne m'intéresse pas aux astres qui croisent ta lune.

Je veux savoir si tu as touché le centre de ta propre souffrance,

Si les trahisons vécues t'ont ouvert,

Ou si tu t'es fendu et renfermé par crainte de blessures ultérieures.

 

Je veux savoir si tu peux vivre avec la douleur, la tienne ou la mienne,

Sans t'agiter pour la cacher, l'amoindrir ou la fixer.

 

Je veux savoir si tu peux vivre avec la joie, la tienne ou la mienne,

Si tu oses danser, envahi par l'extase jusqu'au bout des doigts et des orteils,

Sans être prudent ou réaliste et sans te souvenir des conventions du genre humain.

 

Je ne m'intéresse pas à la véracité de l'histoire que tu racontes.

Je veux savoir si tu es capable de recevoir quelqu'un pour rester fidèle à toi-même,

Si tu supportes l'accusation d'une trahison, sans pour autant devenir infidèle à ton âme.

 

Je veux savoir si tu sais faire confiance et si tu es digne de confiance.

Je veux savoir si tu peux voir la beauté, même lors des jours sombres

Et si tu peux trouver la source de ta vie dans la présence de cette beauté.

 

Je veux savoir si tu peux vivre avec l'échec, le tien ou le mien,

Et malgré cela rester debout au bord du lac

Et crier : « Que c'est beau!» au disque argenté de la lune.

 

Je ne m'intéresse pas à l'endroit où tu vis ni à la quantité d'argent que tu as.

Je veux savoir si après une nuit de chagrin et de désespoir,

Tu peux te lever et faire ce qui est nécessaire pour les enfants.

 

Je ne m'intéresse pas à ce que tu es, ni comment tu es arrivé ici.

Je veux savoir si tu peux rester au centre du feu avec moi, sans reculer.

 

Je ne m'intéresse pas à ce que tu as étudié, ni où, ni avec qui.

Je veux savoir ce qui te soutient à l'intérieur, lorsque tout le reste s'écroule.

 

Je veux savoir si tu peux être seul avec toi-même,

Et si tu aimes véritablement la compagnie de tes moments vides.

 

Tableau-de-Miryam

Posté par JoyEuzinha à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 juillet 2011

Oźenić się

A nous deux la vie d'amour,

à moi ton coeur,

à toi mes trésors de sentiments.

- Charlemagne Ishir Defontenay -


 

Voici le scrap dont je suis la plus fière.  Il a été réalisé durant les vacances d'avril pour mon amie polonaise Katarzyna avec tout mon coeur et toute ma passion. Une si belle photo d'elle le jour de son mariage, je n'ai pas résisté à l'envie de lui confectionner un bel écrin de douceur et d'amour.

085

089

090

091

095

092

094

096

097

098

100

101

102

103

104

107

108

Brakuje mi Katarzyna.

Mam nadzieję, że się niedŁugo zobaczymy.

Joy2

Posté par JoyEuzinha à 09:21 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
11 juillet 2011

Ensemble pour communion

Dès l'instant où vous aurez foi en vous-même,

vous saurez vivre.

- Goethe -


 

Après quelques mois bien chargé je viens enfin poster les photos d'un ensemble réalisé pour un communiant.

Invitations, cartes de remerciements, menus, marques-places, portes-serviettes, souvenirs...

Voici les créations créées dans des tons très frais et des tampons choisis par le communiant.

 

Les souvenirs pour les petits et les grands installés sur un ancien fauteuil en osier.

066

065

Le petit porte-clé chien pour le souvenir des enfants.

063

La carte d'invitation.

069

Le marque-place.

068

Le support à menu.

070

Le porte-serviette pouvant être positionné debout au côté du verre ou couché sur l'assiette.

075

076

Le souvenir des adultes: un petit coffre à dragées.

083

La carte de remerciements.

073

Le cercle vert pivote pour laisser place au petit mot.

074

 

J'ai pris beaucoup de plaisir à réaliser tout cela pour Cyril.

L'ensemble lui plaisait beaucoup et j'espère que cela donnait merveilleusement bien une fois installé sur les tables.

Bisous à ta petite famille Anne et bisous à toi Cyril.

 

 

A bientôt.

Joy2

Posté par JoyEuzinha à 12:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
03 juin 2011

Loin

Loin, au bout de l'espérance
Trouver la délivrance
Et du feu et du fer

- Michel Sardou -


 

 

Posté par JoyEuzinha à 12:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 avril 2011

Tag for... Fun and for my creativity

 

On a toujours le choix.

On est même la somme de ses choix.

- Joseph O'Connor -


 

Voici donc ce que j'avais créé durant les vacances de carnaval: des tags tout en tampons de A à Z.

Joy_Euzinha___concours_de_tags

Joy_Euzinha___concours_de_Tags___Tag_Naissance

Joy_Euzinha___concours_de_Tags___Tag_Amour

Joy_Euzinha___concours_de_Tags___Tag_Passion

Joy_Euzinha___concours_de_Tags___Tag_Nature

Des tags créés uniquement de tampons, de morceaux de tampons. Un jeu de patience que j'adore et auquel j'ai pris beaucoup de plaisir.

 

J'ai envie de partager avec vous une autre citation:

Il faut bien souvent ne pas toujours croire ce qu'ils disent,

et ne pas toujours faire ce qu'ils veulent.

- Madeleine de Scudéry -

 

N'oubliez jamais... Chacun possède le libre arbitre et chacun est capable de savoir ce qui est le meilleur pour soi.

Si l'ère des poissons s'achève, l'ère des moutons aussi.

Joy2

Posté par JoyEuzinha à 10:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Bleu noir

La bataille est belle

Celle de l'amour disperse tout

- Mylène Farmer -


Petite pause douceur du matin

 

Joy2

Posté par JoyEuzinha à 10:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 avril 2011

Alors... Vivre ou vivoter?

"Il n’est jamais trop tard pour devenir ce que l’on aurait pu être."
George Eliot

L'être humain est né pour vivre dans le présent et fonctionne à partir de sa connexion au moment présent. Il agit à partir de son cœur qui synchronise tout, il est en constante évolution et le monde autour de lui est aussi en constante évolution. Rien ne peut se produire deux fois pareil, l'être humain ne peut agir deux fois pareil. 

Si l'être humain reste dans un système de fonctionnement où il reste attaché aux choses, aux objets, aux personnes, aux évènements au lieu de les vivre, il collectionne une vie dont il ne jouit pas! Simplement pour rester dans le passé et être certain que tout cela est encore là et sera toujours là. Parfois, on préfère une relation pourrie avec quelqu'un qui nous fait souffrir plutôt que de vivre sereinement et de bénéficier d'une relation avec quelqu'un dans le présent même si cette personne ne fait que passer dans notre vie. Parfois, on préfère passer sa vie comme un zombie et répéter les mêmes choses, subir la même vie insatisfaisante plutôt que d'oser jouir de la vie telle qu'elle se présente et quelle que soit la situation vécue.

Un jour, l'être humain est face à un choix. Ou il reste dans cette illusion de vie et tente tant bien que mal de donner un sens à cette vie, d'y trouver la cohérence ou bien il décide de quitter ce chaos pour évoluer vers quelque chose de meilleur et continuer son évolution. Il saute du train en marche et expérimente un tas de chose qu'il n'aurait jamais imaginé être possible.

Au début, c'est difficile... Mais ce qui est important c'est qu'il retrouve la connexion à lui-même et au divin de la vie vécue dans le moment présent. Et au fur et mesure que les choses bougent, cela devient plus facile, il est de plus en plus synchronisé avec son cœur. Juste un être en harmonie avec lui-même, en relation harmonieuse avec les autres et leurs diversités dans un monde où son entourage ne se comporte pas comme un corps cancéreux ou comme un pays en guerre constante.

 

C'est quelque chose qui se passe à chaque instant, chez tout le monde mais il est plus facile de ne voir que le côté négatif de ceux qui ne restent pas accroché au passé parce que, encore ancré dans le vieilles croyances et le vieil engrenage, on n'est pas encore prêt à évoluer et à lâcher prise. Mais l'évolution est en cours pour tout le monde... Cela prendra juste un peu plus de temps pour certains et pour d'autres il faudra qu'ils vivent encore certaines expériences pour enfin accepter de vivre LA vie avec tous les risques inhérents à celle-ci car les échecs seront ses propres échecs mais ses satisfactions et ses réussites seront les siennes. Et tout cela, il faut pouvoir être prêt à l'assumer.

Choisir de rompre plutôt que de continuer à se plaindre à l'intérieur de soi-même, choisir de ne plus rêver à ce qui aurait pu être et vivre la vie qu'on espérait vivre, choisir de renoncer à une forme de sécurité établie depuis longtemps où on peut contrôler précisément les risques que l'on prend et accepter de ne pas connaître à l'avance les réponses de l'autre et ses gestes, choisir de prendre le risque de changer, d'apprendre et de s'ouvrir...Si l'être humain recule devant ces défis, il est contraint de rester accroché au passé et d'y perdre une partie de sa vitalité.

Mais tout ces choix exigent que l'être humain accepte de changer, de sortir du terrain connu et familier, de devenir différent.

Relever le défi de la vie, c'est accepter de partir à la recherche de nouvelles sources de satisfaction, c'est essayer de nouveaux moyens sans savoir quels résultats ils donneront, c'est prendre le risque de se tromper souvent, de faire des erreurs et d'être déçu ou blessé et surtout, c'est accepter de prendre le risque de se laisser atteindre à nouveau, c'est le choix le plus important et le plus difficile mais la découverte de la vraie vie et non pas d'une vie par procuration n'est possible qu'au prix de tous ces risques.

tumblr_kzhwmuc8rc1qa7w41o1_500

 

Joy2

Posté par JoyEuzinha à 09:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 avril 2011

Arbre de vie

L'arbre devient solide sous le vent.

- Sénèque -


Je voudrais partager avec vous une expérience que j'ai réalisée personnellement mais dont je garderai la finalité profondément personnelle juste pour moi.

Je vous conseille de la tenter si vous vous sentez prêt à oser plonger dans votre vie.

femme_arbre2

L'arbre est souvent utilisé comme métaphore de la vie. Méditez sur son arbre de vie permet d'obtenir une meilleure conscience de soi.

Plongez les traits vers le bas du papier et dessinez d'abord vos différentes racines: pays, famille, société, amis et relations sans oublier votre éducation, l'amour reçu et donné, votre lieu de naissance et vos lieux de vie. Ces racines sont les fondations de votre arbre de vie, de votre vie. Ce sont elles qui nous aident à avancer, à nous déployer.

Ensuite, lancez-vous dans l'esquisse du tronc et portez-y les cicatrices qui ont marqué votre enfance, votre difficile chemin dans le monde, votre parcours, vos trajectoires courbes ou rectilignes voire tortueuses. Dessinez aussi vos choix, les grosses branches de votre vie, tous vos OUI et tous vos NON, vos engagements. Tracez aussi les branchettes liées à vos rencontres, vos découvertes, vos tentatives, vos démarches personnelles, vos expériences...

Maintenant, prenez un feutre coloré et n'oubliez pas les fruits de l'arbre, ces réalisations dont vous êtes fier. Prenez soin des bourgeons car ils représentent vos buts et vos rêves, ceux qui vont déterminer votre futur, soulignez certaines lignes partant des racines vers la cime, la sève de votre vie, votre élan vital, votre désir d'avancer au travers des épreuves et des saisons.

Alors, votre arbre?

S'il vous semble terminé, ne vous méprenez pas, vous y reviendrez et vous le modifierai au fil de votre vie. Il s'élargira, se redressera, ou peut-être l'élaguerez-vous pour le conserver en bonne santé et préserver la qualité de son bois afin qu'il se développe harmonieusement. Qu'importe, c'est votre arbre de vie et vous seul avez la faculté et le pouvoir de le modifier, c'est votre œuvre, c'est votre évolution.

Bonne séance de dessin.

Joy2

Posté par JoyEuzinha à 11:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 avril 2011

Arbre

Les caresses sont aussi nécessaires à la vie des sentiments que les feuilles le sont aux arbres.

Sans elles, l'amour meurt par la racine.

- Nathaniel Hawthorne -


Voici un projet réalisé fin mars avec les enfants de l'école pour la journée portes-ouvertes de cette dernière.

La récupération de grands carelage, du carton, des fleurs en filtres à café, un peu de mousse, des petits cailloux, un mini pot de fleurs, quelques tampons, un peu de peinture en fond et le tour est joué.

 

 002

Voici donc le modèle que j'avais réalisé mais les enfants ont fait mille fois plus créatif, certains ont remplacé les fleurs en filtres par de petites billes, effet très très fun!

Je vous montrerai aussi un projet que je réaliserai avec les enfants jusqu'à la fin de cette année scolaire, un album "souvenirs d'école" où je créerai la trame mais autour de laquelle ils pourront librement exprimer leur créativité. J'ai hâte de débuter cette expérience avec eux.

Joy2

 

Posté par JoyEuzinha à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :