18 février 2012

La fille de papier

Lutte!

Rallume cette lumière qui s'est éteinte.

- Dylan Thomas -


Cette nuit, j'ai terminé ce roman.

Un roman que j'ai dévoré en quelques heures à peine à partir de plus ou moins la 200ème page.

la-fille-de-papier_moyen_f38dffee6f83fc9dae24ea0f78e43e73

Le cours résumé pour nous mettre l'eau à la bouche.

Tom Boyd, un écrivain célèbre en panne d’inspiration, voit surgir dans sa vie l’héroïne de ses romans. Elle est jolie, elle est désespérée, elle va mourir s’il s’arrête d’écrire.   Impossible ? Et pourtant …

Ensemble, Tom et Billie vont vivre une aventure extraordinaire où la réalité et la fiction s’entremêlent et se bousculent dans un jeu séduisant et mortel …

Le déclencheur de l'envie de lecture?


Il y a un peu plus d'un an, lors d'un moment au rayon librairie, ce livre se retrouve entre mes mains. J'en lis le quatrième de couverture...

« Trempée jusqu’aux os et totalement nue, elle est apparue sur ma terrasse au beau milieu d’une nuit d’orage.

-          D’où sortez vous ?

-          Je suis tombée.

-          Tombée d’où ?

-          Tombée de votre livre. Tombée de votre histoire, quoi !»

 

La dernière phrase m'intrigue et j'ouvre le livre au hasard. Car c'est là, pour moi, que la magie opérera ou pas avec le livre choisi. A la page 269 vous pourrez retrouver la citation qui a percuté mon esprit ce jour là.

"Ce qui compte, ce ne sont pas les coups que l'on donne,

mais ceux que l'on reçoit et auxquels on résiste pour aller de l'avant."

- Randy Pausch -

La citation qui débute le chapitre ne peut que me parler quand on connait mon parcours de vie.

Pourtant, ce jour là, je ne l'achèterai pas et je déciderai d'attendre qu'il sorte en collection de poche ou bien que j'aie l'occasion de le trouver en bibliothèque.

Chose faite!

Février 2012, le livre se représente à moi. D'autres passages m'interpellent, je me suis laissée emporter par cette histoire à deux fins. Chouette! Quand il n'y en a plus, il y en a encore!

 

Je vous le résume en quelques lignes.

 

Tom Boyd est un écrivain, auteur d’une série de livres intitulée «La Trilogie des Anges», dont il n’a pour le moment écrit que les deux premiers tomes. Ses fans et lecteurs les plus assidus attendent avec impatience la sortie du troisième et dernier tome de cette trilogie … Seulement voilà, Tom n’écrit plus …

Le syndrome de la page blanche? Pas uniquement. Tom ne se remet pas de sa rupture avec une pianiste, Aurore, qu’il considérait comme la femme de sa vie. Depuis, l’alcool, la drogue et les anti-dépresseurs font partie de son quotidien, au grand désespoir de ses deux amis d’enfance, Milo et Carole, qui tentent tout pour faire renaître l’envie de vivre de Tom. Sans succès.

Jusqu’au soir où un orage éclate et où Tom découvre dans son salon une femme nue… et ce n’est pas n’importe quelle femme. Elle prétend être Billie, un personnage secondaire dans sa Trilogie. Elle affirme qu’elle est tombée de son livre… et plus spécifiquement d'un livre qui s’arrête en plein milieu d’une phrase suite à une erreur d’impression.

Tout d’abord, Tom ne crois pas la jeune femme mais celle-ci finit par le convaincre qu’elle est vraiment Billie. Seulement voilà, elle risque de mourir à tout moment si Tom ne se remet pas à écrire et Tom en est incapable.

Billie, déterminée à retourner dans sa vie de fiction, passe un pacte avec Tom: il doit écrire le troisième et dernier tome de sa Trilogie afin de la renvoyer chez elle et de son côté, elle s'engage à tout faire pour que l’écrivain renoue avec Aurore, son amour perdu.

Commence alors une série d’aventures qui entraînera nos deux héros dans un voyage vers le Mexique mais aussi à Paris et en Bretagne. Milo et Carole seront amenés de leur côté à voyager énormément aussi, afin d’aider leur ami.

 

Pour connaître le dénouement de cette histoire, je vous conseille vivement de lire ce roman.

Car en plus de vous faire passer un merveilleux moment de lecture, il vous fera peut-être découvrir autre chose. Un principe que, personnellement, je trouve vraiment fabuleux!

Et puis, ce matin j'ai découvert aussi ceci: http://www.lafilledepapier.com/ Lorsque j'ai terminé ce livre j'ai pensé qu'il devrait en faire un film et quand on visite ce lien, on ne peut qu'espérer qu'il le deviendra un jour.

 

A bientôt.

118571402659020408_TxsRLLnu_c

Posté par JoyEuzinha à 13:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

09 septembre 2011

Evasion lecture, évasion tricot

Lire c'est voyager...

- Victor Hugo -


 

Voilà longtemps que je voulais lire ce roman.

9782352884699_w150

Le cours résumé pour nous mettre l'eau à la bouche:

Elles sont sept. Sept femmes de 18 à 78 ans qui vivent à New York. Le vendredi soir, elles se retrouvent ensemble pour tricoter… et pour discuter. Il y a, par exemple, Catherine qui cherche l’amour après un divorce. Lucy, elle, doit réussir à élever seule sa fille tout en s’occupant de sa mère âgée et malade. Darwin garde l’espoir de fonder une famille. Et puis il y a Anita qui, à 78 ans, reçoit une demande en mariage de Marty, que ses enfants adultes n’acceptent pas… Au fil de ces soirées du vendredi, des liens se tissent, des amitiés se nouent. Les membres de ce club pas comme les autres forment une sorte de famille dans laquelle on se bat ensemble quand la vie vous met au défi. Au fur et à mesure que ces femmes tricotent, elles dévoilent leurs joies, leurs bonheurs et leurs difficultés d’être tout à la fois femmes, mères, amantes, filles et amies.

 

Le déclencheur de l'envie de lecture?

Le titre du roman qui me rappelle une de mes passions: le tricot.

L'envie de tricoter en groupe, se retrouver autour d'une passion commune et échanger, pas rien que des astuces de points...

La photo de couverture qui, ma foi, est agréable.

 

Et moi j'en suis où?

A vrai dire j'ai commencé ce livre hier et j'en suis à peu près au tiers. Les héroïnes sont toutes différentes et c’est ce qui apporte une richesse dans leur amitié (comme dans la vie d'ailleurs, sinon, qu'est-ce que la vie serait ennuyante!). Un peu décevant surtout au début où j'ai eu du mal à mettre en place les personnages et leur histoire. Il faut attendre le tiers du livre pour enfin assister à une réunion du club (enfin!). Je me demande si on parle ici d’un vrai club du vendredi soir ou simplement d’un cercle d’amies? Ca reste encore confus... Mais bref...

C'est vrai que la mise en contexte de chacun des personnages est très longue au départ, mais c’est normal aussi puisqu’il y a 7 personnages à présenter.

Le thème principal du livre est le deuil me semble-t-il (à ce stade de lecture) car la fondatrice du club, Georgia, est omniprésente tout au long des pages. Georgia est décédée 5 ans auparavant et aucune du club ne s’est encore remise de sa rapide disparition.

J'en suis là...

Est-ce que ce livre va me passionner, me tenir en haleine? Je l'espère.

Mais finalement je suis à peu près certaine que le meilleur de l'histoire m'attend surtout maintenant que je connais bien mieux les personnages.

Si vous avez lu ce roman, n'hésitez pas à partager avec moi votre avis positif ou négatif.

 

 

Et puis voilà une petite image bidouillée un jour et partagée avec mes proches et aujourd'hui avec vous.

183607_1840343166643_1182465976_2212100_7580442_n

Dieu nous donne la laine et les aiguilles
Il nous dit : «Tricote de ton mieux, une maille à la fois»

Une maille est une journée sur l'aiguille du temps.
Dans un mois, 30 ou 31 mailles
Dans dix ans : 3650 mailles.

Quelques-unes sont à l'endroit,
D'autres sont à l'envers
Il y a aussi des mailles échappées,
Mais on peut les reprendre.
Que de mailles manquées !

La laine que Dieu m'a donnée pour tricoter ma vie
Est de toutes les couleurs.

Rose comme mes joies
Noire comme mes peines
Grise comme mes doutes
Verte comme mes espérances

Rouge comme mes affections
Bleue comme mes désirs
Blanche comme mon don total
À celui que j'aime.

Seigneur, donne-moi le courage
De terminer mon tricot,
Afin que tu le trouves digne
De l'exposition éternelle
Des travaux des hommes.

A bientôt.

Joy2


Posté par JoyEuzinha à 17:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :